Attention VIP (Very Important Princesse)!

Attention VIP (Very Important Princesse)!

La bosse des maths

La bosse des maths 

MathsCompte tenu des échanges incisifs et impertinents de la conversation que l'on entretient depuis deux semaines; s'agissant d'un « luso-lulu » (sacré handicap quand même); n'ignorant pas sa situation personnelle, ni sa maniaquerie; si l'on ajoute à cela un sourire renversant à vous flinguer les talons sur des pavés (les genoux aussi) et son rejet des paillettes : comment ça se fait qu'il reste dans les parages quotidiennement même de manière sporadique et que j’en sois là, moi la VIP? Les inconnues sont nombreuses, l'équation difficile est à résoudre et j’ai toujours eu horreur des maths.

 

La variable de départ, en gros

Un look hyper cool mais travaillé, des yeux noirs à tomber, un regard doux complètement illégal, des mains délicates et sublimes, une finesse d'esprit et une vraie gentillesse affichée. Ce mec ne doit pas être réel.

 

Hispter, en théorie

C'est ainsi qu'il se définit. Parce que parfois, il a l'air de mener une vie plutôt rangée et il est très propret. Seules ses Stan Smith le rajeunissent. Il n’a même pas de barbe en plus ! Mais qui est-il? Vrai gentil ou manipulateur? Serial lover ou serial fucker? L'amour dure 3 ans ou l'amour est dans le pré? Recherche appartement ou maison ? Recherche paire de fesses ou ventre pour accueillir progéniture? Est-il naturellement sur la réserve ou parce qu'il teste à qui il a à faire? Prudent par choix ou parce qu'il n'est pas sûr de l'effet qu'il produit?

 

La trouille

La trouille d'y aller, la trouille d'y penser, la trouille d'essayer, la trouille de me planter, la trouille d’être in love, la trouille de recommencer, la trouille du danger, la trouille de tout chambouler. Faut dire qu’il y'en a des qui ont laissé quelques traces. [Oui, ma prof de maths en 1ère L, option maths - excusez du peu- disait ça tout le temps, en nous regardant avec ma copine Marie qui m’apprenait des bribes d’espagnol au lieu de résoudre nos fonctions intégrales* : « Y’en a des qui vont prendre la porte… » Et ma cops de répondre : « D’accord, mais je la mets où après ? » On était (déjà) des pestes]

 

Donc, y'en a eu des (enfin un), où je me suis dit que ça aurait dû être lui et où je me suis cassé le nez.

 

*tu noteras lecteur(rice) que dans mon option maths au Bac, dont tout le monde se moque juste parce que j’ai choisi littéraire (tu sais, le bac des tout-sauf-sciences et des artistes ratés dépressifs), il y avait quand même du niveau et je mitonne pas avec mes fonctions et mes intégrales !

 

Et donc ?

Se casser le nez, ça ne fait pas du bien. Alors lui, Hipster boy, qu’est-ce que ça peut donner? Il a de quoi me rendre raide, dingue de lui, genre cœur tout mou, petits mots doux et sourires niais. C’est dire, je suis une VIP quand même… ! Il est différent et ne rentre pas dans des cases. Aussi maniaque qu'artiste. Aussi agréable qu'impertinent. Aussi sexy qu'un pull qui laisse apparaître une épaule… Mais on est si différent l'un de l'autre. Après tout, c’est peut-être ça la clé ? Si je n'essaie pas, je ne saurai jamais. Sauf je ne connais pas ce terrain d'incertitude amoureuse. Je n'ai jamais joué dans cette cour- là, alors le champ que cela m’ouvre est un gouffre dans lequel je ne suis pas sûre de vouloir plonger.

 

Voilà, je suis simplement face à une équation qui n’admet aucune solution dans son ensemble de définitions! De toute façon, je n’ai jamais eu la bosse des maths. Pourquoi persister ? Moi, j’étais plutôt douée en langues.



27/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Humour pourraient vous intéresser